Wayback Machine
«DÉC. JANV. FÉVR. »
Previous capture 19 Next capture
«2020 2021 2022
Retour à l'index des sites archivés
Cette capture de site Web a été effectuée le 19 janv. 2021 à des fins de préservation par Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
Certains liens internes et externes ainsi que les formulaires, la recherche et les éléments interactifs du site, y compris les vidéos, peuvent ne pas fonctionner.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Cette capture de site Web a été effectuée le 19 janv. 2021 à des fins de préservation par Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Rétractation de jugement

À la suite d’un jugement par défaut, la partie contre laquelle ce jugement a été rendu peut demander l’annulation du jugement si, pour un motif valable, elle n’a pas pu contester la demande à l’intérieur du délai prévu ou se présenter à l’audience le jour prévu. 

C’est ce qu’on appelle une demande de « rétraction de jugement ».

La rétractation de jugement n'est pas un appel. Pour cette raison, un jugement ne peut pas être annulé sous prétexte que le juge aurait commis une erreur.

La demande de rétractation de jugement se fait sous serment à l’aide du formulaire Pourvoi en rétractation de jugement. La partie condamnée a 30 jours à partir de la connaissance du jugement pour transmettre sa demande au greffier. Aucune demande ne sera acceptée s’il s’est écoulé plus de 6 mois depuis le jugement.

Une fois déposée, la demande est examinée par le juge. Celui-ci décide alors s’il accepte de recevoir la demande et, le cas échéant, s’il y a lieu ou non de recommencer le procès.

Retourner en haut