Wayback Machine
«DÉC. FÉVR. MARS »
Previous capture 2 Next capture
«2020 2021 2022
Retour à l'index des sites archivés
Cette capture de site Web a été effectuée le 2 févr. 2021 à des fins de préservation par Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
Certains liens internes et externes ainsi que les formulaires, la recherche et les éléments interactifs du site, y compris les vidéos, peuvent ne pas fonctionner.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Cette capture de site Web a été effectuée le 2 févr. 2021 à des fins de préservation par Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous et votre conjoint pouvez cohabiter et fonder une famille sans vous marier ni vous unir civilement. Vous êtes alors en union de fait avec lui, c’est-à-dire son conjoint de fait.

Votre couple peut être considéré par certaines lois selon la définition qu’elles donnent du conjoint de fait. Selon le Code civil, vous et votre conjoint de fait n’avez pas les mêmes droits ni les mêmes responsabilités que les couples mariés ou unis civilement, peu importe la durée de votre vie commune. Par exemple, si votre conjoint décède, vous ne pouvez pas hériter de ses biens, sauf s’il vous a désigné comme héritier dans son testament.

Néanmoins, cela n’affecte pas les droits de vos enfants. En effet, tous les enfants ont les mêmes droits, peu importe que leurs parents soient mariés ou non.

Par ailleurs, vous et votre conjoint avez le droit de modeler les droits et les obligations auxquels vous et lui souhaitez être tenus, par exemple à l’aide d’un contrat de vie commune.

Retourner en haut